Archives pour la catégorie San Francisco

L’université de Berkeley


C’est toujours tentant d’aller voir d’autres écoles ou universités à l’étranger et de rêver à ce que pourrait être sa vie de prof dans ces conditions différentes. C’est un peu ce que j’ai fait ce lundi en allant visiter le campus de Berkeley, l’une des universités les plus sélectives et prestigieuses du monde.

IMG_3930.JPG

Un campus de 500 hectares, magnifique, verdoyant avec tout ce qu’il faut: des restaurants, des espaces de détente, salle de sport, stade, chemins boisés, rivière… le rêve. Et bien sûr le climat ensoleillé toute l’année de la Californie !

 

Il y a déjà un hall qui m’attend… On a le droit de rêver, non?

thumb_IMG_3941_1024.jpg

Je suis aussi allé voir la fin de l’entrainement des Golden Bears : cette célèbre et mythique équipe de football américain de l’université. Le stade est vraiment impressionnant.

thumb_IMG_3951_1024thumb_IMG_3954_1024

Le Presidio de San Francisco


Le Presidio est un énorme parc situé près du Golden Gate Bridge. Il était un domaine militaire jusqu’en 1995. C’est un magnifique endroit pour randonner ou faire du sport. Et bien sûr pour observer le célèbre pont.

Il faut bien sûr commencer la balade par le Wood Line de l’artiste Andy Goldsworthy.

thumb_IMG_3847_1024.jpg

Et puis en quelques heures on traverse tout ce parc pour arriver du côté du Golden Gate.

Voici quelques photos de la balade…

thumb_IMG_3870_1024thumb_IMG_3869_1024thumb_IMG_3866_1024thumb_IMG_3864_1024thumb_IMG_3858_1024thumb_IMG_3855_1024thumb_IMG_3853_1024

Une randonnée à Angel Island


Hier matin, j’ai décidé, enfin, de visiter Angel Island, cette île située au beau milieu de la baie de San Francisco, derrière celle d’Alcatraz en venant de San Francisco.

Capture d’écran 2017-08-02 à 10.01.42.png

Il y a assez peu de liaisons pour s’y rendre, donc il ne faut pas se louper !

angelisland schedule.jpg

Il y avait une quarantaine de personnes sur le bateau. L’île comporte 57 habitants pour 3 km2. Il y a 3 liaisons par jour. Autant dire que j’avais de l’espace.

Le but de ma promenade était de monter tout en haut du mont Livermore, à 240m d’altitude. C’est pas trop sportif, j’avoue, mais ça permet d’avoir une terrible vue à 360 degrés de la baie de San Francisco.

tiburonfrom angelislandSanFranciscofrom angelislandangelislandSanFranciscofrom angelisland2bridgesSanFrancisco

Les chemins sont balisés et puisque c’est un île, pas d’alerte pour les coyotes ou autres bêbêtes du style.

angelisland trail

Chouette vue du Golden Gate bridge avec cette petite maison en avant-plan, probablement un avatar de l’époque où cette île était une station d’immigration.

GoldegatefromAngelIsland

Prévention d’un possible désastre — Lilifornia Dreaming


Faille de San Andréas La fameuse Faille de San Andréas, celle qui a donné son nom au chef-d’oeuvre cinématographique nan j’rigole San Andreas, se trouve pilou-poilou sous nos petits pieds, et trace une ligne qui passe notamment par San Francisco et Los Angeles. Rien que ça. Quelle merveilleuse idée que de construire des villes […]

via Prévention d’un possible désastre — Lilifornia Dreaming

Les toits de San Francisco


Sur WordPress, je découvre ce post d’une blogueuse san franciscaine qui a découvert la possibilité d’aller admirer la ville depuis les toits des immeubles.. Ni une, ni deux, j’ai suivi ses traces et je me suis empressé de me rendre sur le toit du Westfield…

Génial 🙂

Pour plus de renseignements, voici son article:

Source : Les toits de San Francisco

Balade le long de la baie


Aujourd’hui, je me suis fait un grand classique: l’inévitable promenade depuis le Ferry Building jusqu’au Golden Gate bridge. Pas tout à fait, en fait: je suis allé jusqu’au Palace of Fine Arts Theatre, ce qui représente tout de même environ 6 km.

Capture d’écran 2016-07-23 à 19.58.57

Il y avait à quai le magnifique San Francisco Belle. Un bateau construit en Louisiane qui propose des croisières avec repas, bien chères (je trouve).

DSCN9477DSCN9480DSCN9483DSCN9484

On aperçoit directement la coit tower, qu’il faut absolument aller voir via les Filbert steps. Et puis on passe les différents Pier qui conduisent au Fisherman’s Wharf.

DSCN9467

DSCN9489DSCN9491DSCN9493DSCN9495DSCN9496DSCN9498

Le week-end, il y a évidemment les musiciens et les danseurs de rue qui mettent de l’ambiance…

DSCN9499DSCN9508DSCN9515

On aperçoit Alcatraz, derrière ce musicien.

Et puis on arrive au Fisherman’s Wharf où on peut déguster des fruits de mer. Aujourd’hui, un restaurateur amusait la galerie avec un genre de grande bestiole à pinces (je suis pas très calé en crustacés).

DSCN9517

On arrive à la petite baie au bas de Ghirardelli square, le célèbre chocolatier de la ville. Le Golden Gate est au fond, mais comme souvent à cette époque, il est dans un nuage. 😦

DSCN9524

Après une montée abrupte, on arrive à Fort Mason, qui accueillait aujourd’hui un festival de culture nippone. C’est de façon générale un hall des foires.

DSCN9527

En redescendant vers la salle de sport à ciel ouvert de la Marina, on découvre que le Golden Gate s’est dégagé!

DSCN9532DSCN9537

Et on arrive enfin à l’une des principales plages de la ville… à la sauce San Francisco, puisqu’évidemment il faudrait être courageux pour se mettre en maillot avec des températures qui plafonnent à 20 degrés. C’est d’ailleurs souvent moins en cet endroit précis où il y a toujours un vent à décorner les boeufs.

DSCN9544

J’ai terminé la promenade par le Palace of fine arts, qui est un lieu assez majestueux où s’organisent des spectacles.

DSCN9548

 

Le marché des fermiers du Ferry building


Détour indispensable lors d’un passage à San Francisco, le Farmers market du Ferry building. En fait, des marchés bios de producteurs locaux, il y en a tous les jours aux 4 coins de la ville. Mais celui-ci est probablement le plus grand, surtout dans son édition du samedi (il a lieu également les mardi et jeudi).

C’est lors de ces événements qu’on se rend compte combien la Californie est avant-gardiste en terme de culture bio, de sensibilisation à la cause environnementale et au manger sain.

Des producteurs sont mis à l’honneur. Ils racontent leur expérience.

DSCN9469.JPG

Vous découvrirez des variétés de légumes originaux et peu répandus… Curieux de goûter ce purple cauliflower. J’avais déjà découvert le cheddar cauliflower chez Whole foods.

A côté des produits artisanaux et des légumes en dégustation, il y a aussi une ambiance très sympa grâce à tous les artistes qui égayent le lieu…

Une super façon de commencer son samedi!…

The Mission


Chaque fois que je viens à San Francisco, je passe des après-midi entières à flâner dans The Mission, le quartier latino.

J’ai à plusieurs reprises publié des photos sur ce blog, de ce quartier au sud de la ville, qui bénéficie d’un micro-climat exceptionnel: il y a une lumière incroyable qui, mêlée aux couleurs locales des murals, permet des photos superbes sans retouches.

Petit détour calorique obligatoire chez Humphry Slocombe, le meilleur glacier de la ville?

 

Muir Woods


Aujourd’hui, je suis allé voir Muir Woods, le fameux parc national au nord de SF qui abrite des séquoias géants. J’avais déjà vu pas mal de séquoias au Yosémite, mais les paysages ici sont très différents. Je pense que c’est dû à l’humidité très présente dans la région, beaucoup plus que dans le Sierra Nevada. Cette humidité crée une ambiance plus « moussue » et en tous cas plus luxuriante qu’au Yosémite.

En arrivant, sur le principal chemin d’accès en bois, j’avais vraiment l’impression d’être au milieu de la foule, même si les gens sont très calmes et respectueux des lieux. Le silence est d’ailleurs demandé sur des panneaux. Mais très vite, en empruntant des chemins de traverse, on se retrouve très isolé au milieu de ce parc immense.

Une très belle balade, que je recommande. Pour ma part, je m’y suis rendu en bus, ce qui est plus démocratique que les trips organisés par les agences locales. Il faut compter une douzaine d’euros de bus depuis SF, y compris le shuttle qui monte au parc depuis Sausalito. L’entrée du parc est à 10$ pour un adulte.

Bernal Heights


Quartier très ensoleillé au sud de la ville. Il faut traverser tout le quartier latino (The Mission), qui reste mon quartier préféré… A un moment, la zone devient plus résidentielle et ça commence à grimper: vous êtres à Bernal Heights.

C’est également le nom d’un parc, qui est en fait une colline d’où on peut admirer une vue magnifique de la ville.

Comme d’habitude, on nous annonce des coyotes. Je n’ai pas eu le bonheur d’en croiser 🙂