Archives du mot-clé homeless

Les homeless de San Francisco


Beaucoup d’étudiants étrangers comme moi se demandent pourquoi il y a tant de homeless dans cette ville…

20120729-195648.jpg

Du coup c’est un sujet qui revient régulièrement en cours. Et puis j’en ai parlé aussi avec pas mal de sanfranciscains que j’ai rencontrés.

Je pense maintenant que c’est une conjonction de facteurs qui est responsable du nombre important de sans abris ici, et particulièrement dans le Tenderloin.

20120729-200047.jpg

Moi ce qui m’a très vite interpelé, c’est le fait qu’en plus d’être sans abris, beaucoup sont complètement fous. Ils parlent tout seuls, ils poussent des cris d’animaux… Sandra, mon ancienne prof, qui connaît bien le quartier pour y avoir travaillé, pense que ces gens, avant d’être pauvres, sont complètement drogués. C’est clair qu’ils trafiquent. Tous les jours, quand je passe dans ce quartier, on me propose de la drogue. Et pas que de l’herbe… En fait ils me disent: roxies. Renseignements pris sur le net, c’est du slang pour dire roxicodone. Une pilule d’opium apparemment.

Pour Sandra, le fait qu’ils sont pauvres est plutôt la conséquence de leur problème numéro 1: le fait que les drogues leur ont complètement ravagé les neurones.

Par ailleurs, les gens ici sont souvent très durs quand ils parlent de ces homeless. En effet, si il y en a tant, c’est aussi parce que la ville de San Francisco se montre particulièrement généreuse à leur égard. Aides diverses, logement, soupes populaires, soins médicaux (San Francisco serait une des seules villes américaines à soigner gratuitement les démunis). Et ce, grâce aux impôts des gens, ce qui les énerve prodigieusement. C’est vrai que, comme le dit Claire, la parisienne: « c’est la première fois de ma vie que je vois des sans abris se balader en chaise roulante électrique » 🙂

Le climat de la Californie et le fait que la justice y soit plus clémente que dans certains Etats (notamment ceux où la peine de mort existe toujours), semblent aussi être des éléments qui peuvent expliquer l’affluence de ces démunis.

Ce qui peut surprendre aussi, c’est de voir ces démunis fouiller les poubelles et collectionner les bouteilles en plastique ou autre déchets.

20120729-202758.jpg

En fait, tout ce qui est recyclable est rapporté je ne sais pas trop où. Mais ce que je sais, c’est qu’on leur donne du pognon pour ces déchets, au poids. Une idée de l’Etat de Californie (et de Schwarzenegger dans le cadre de tout ce qu’il a mis sur pied au niveau de l’écologie). C’est probablement aussi pour ça qu’il fait bien propre ici. Déjà, on n’oserait pas lâcher un déchet par terre ici, trop peur de se choper une amende (je ne le fais pas en Belgique non plus mais c’est un « on » général), mais en plus si derrière on paie les homeless pour nettoyer ce qui traîne, évidemment, ça aide à maintenir la ville bien propre. 😀

Traversée du Tenderloin


Traversée Du Tenderloin 2 – San Francisco from Anthony Grevisse on Vimeo.

Pour une fois, voici le coté obscure de SF.

Le quartier où se rassemblent les clochards, les marginaux de la ville. En fait il y en a tes tonnes dans cette ville, mais c’est étrange, c’est comme s’ils étaient transparents. L’énorme majorité des gens font comme si ils ne les voyaient pas.

Bref, derrière la residence où j’habite, il y a le Tenderloin. Le quartier coupe gorge de SF. Je le traverse le moins possible. Mais pour vous, j’ai pris de gros risques 🙂 j’ai discrètement filmé la traversée du quartier. Je ne pensais pas que j’allais me faire repérer avec mon petit appareil en main, mais beaucoup l’ont vu. Il y a même vers 1’05 une clocharde qui m’a fait un truc un peu obscène, vous verrez.

J’ai mis un petit Timbaland en fond pour essayer de faire oublier la mauvaise qualité du film. Mais vu les conditions de tournage, je peux pas faire mieux.. 😀