Telegraph Hill


Pour rentrer, j’ai décidé de grimper les Filbert steps, ces marches en bois (interminables) qui vous conduisent le long des fougères, des vignes et des fleurs qui décorent les maisons victoriennes jusqu’à la Coit tower, bien gardée par Christophe Colomb.
Son nom ne s’inspire pas de la sensation provoquée par la merveilleuse vue qu’elle procure. 🙂 Elle tire son nom d’un personnage mythique de San Francisco, Lillie Coit, qui l’a financée. Décorée à 15 ans pour un acte de bravoure impressionnant par les pompiers de la ville, elle a épousé un homme riche. À sa mort à 87 ans, elle a légué à la ville un tiers de sa fortune dans le but de créer cette tour.

20120721-191717.jpg

20120721-191728.jpg

20120721-191704.jpg

20120721-191639.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s